Toba Jolt

Toba Jolt

Toba Jolt

Paris

Né(e) le 09/04/1997

Genre(s) : Fantasy, Heroic fantasy, Poésie

85 vues

Biographie :

1) Présentation rapide (qui êtes-vous, d’où venez-vous ?)

Mon nom d’auteur est Toba Jolt (en anglais : to be a jolt ; « produire une secousse »). Je souhaitais un pseudonyme simple, percutant, facile à retenir et qui constitue déjà en lui-même une entrée vers l’imaginaire.

J’ai 25 ans, je suis en cours d’obtention du diplôme d’expertise-comptable mais je suis surtout auteur indépendant d’heroic fantasy et passionné de littérature.

J’écrirais bien que je suis né en Terre du Milieu et que j’ai passé mon enfance à combattre des orcs et à travailler comme assistant du forgeron mais je viens en réalité de région parisienne et… c’est finalement quasiment la même chose, non ?

2) Qu’est-ce qui vous a poussé à commencer à écrire ?

Je suis né dans une famille d’artistes : ma mère est comédienne et musicienne, mon père est compositeur en SACEM, musicien, danseur, mon grand-père était maître-lissier à la manufacture des Gobelins, sculpteur et passionné d’arts plastiques et ma grand-mère est conteuse en Bretagne !

J’ai été bercé par un contexte familial riche en terme de culture et d’épanouissement artistique. Je n’avais que l’embarras du choix et celui-ci s’est porté très vite sur l’écriture. J’ai commencé jeune, à 8 ou 9 ans. Cela ne m’a jamais lâché.

Apprendre à lire a été l’un des moments les plus merveilleux de ma vie. Découvrir des univers fantastiques, voir s’effriter la frontière du réel grâce à de simples mots sur une page… Pour un enfant, ce sont des émotions extrêmement puissantes et chose plus extraordinaire encore : la magie perdure une fois adulte !

C’est donc tout naturellement que j’ai eu envie de faire de même. J’avais moi aussi des histoires à partager, des personnages à convier et des créatures à faire craindre !

3) Qui est l’auteur qui vous inspire le plus ?

Le maître absolu de l’heroic fantasy est aussi l’inventeur du genre : J.R.R. Tolkien. Il est évidemment une référence incontournable mais ma plus grande source d’inspiration est un Français : Pierre Bottero.

Au-delà de la qualité exceptionnelle de ses histoires et de la brillance poétique de sa plume, c’est en grande partie de lui que s’inspirent mes deux principes fondamentaux d’écriture :

  • La conviction que le rôle de l’auteur se limite à proposer un scénario et que ce sont les personnages qui en deviennent les garants selon leurs personnalités et leurs décisions.
  • La recherche d’un style dynamique et vivant dans lequel le lecteur doit pouvoir « lire un film à travers la page ».

Dans mes romans, j’ai la volonté de placer le lecteur dans une posture active, de l’impliquer dans l’histoire. Bien qu’invisible, il est un compagnon à part entière du groupe. Il perçoit les évènements au travers du regard du personnage principal mais il reste libre d’approuver ou non les choix des uns et des autres.