Interview William Ward

Interview William Ward

Peux-tu te présenter rapidement ?

Mon nom d’auteur est William Ward, un nom qui a sa source pour plusieurs raisons que je préfère garder pour moi. Je me suis lancé dans l’aventure de l’écriture et de l’imaginaire depuis maintenant 20 ans. 
J’ai 3 enfants, oui c’est du sport au quotidien, et je suis marié avec une comtesse russe ! Ce n’est pas une blague ! Je vis en région parisienne où le soleil sait se montrer discret…

Quel est ton âge ? 

37 ans dans un mois !!! (au moment de l’interview) J’essaye de garder la forme, de faire du sport et de manger équilibré en privilégiant des produits adaptés. Oui, on dirait une pub, mais promis c’est la vérité.

Comment en es-tu venu à écrire ?

La question essentielle pour tout auteur ! Ce qu’il faut savoir, c’est que j’ai grandi à une époque en pleine transformation. J’ai vécu, comme tous ceux de ma génération, l’évolution de l’analogique au numérique, des jeux de société et jeux de plateau aux jeux vidéos. Je me suis nourri de tous ces univers pendant de longues années. Je n’ai pas besoin de tous les citer, la plupart sont très connus à l’image de Donjons et Dragons ou des mondes de Warhammer et Warhammer 40k (juste le plus grand univers de SF existant, bien loin devant Star Wars). Il y a eu aussi le riche univers de Confrontation (il est Français celui-là) et de Magic !!! Tout ça pour dire qu’un jour, je me suis dit que je devais créer mon propre univers. Quelque chose de neuf en me servant de mon expérience et de ma connaissance des autres mondes de l’imaginaire.

Peux-tu nous parler de ton dernier livre ?

Je prépare et finalise actuellement la sortie de mon dernier roman, la suite directe de l’Ascension (pour tous ceux qui ont eu le privilège de le découvrir, je vous remercie). Il y aura plus d’actions, plus de batailles, plus de drames, mais aussi plus de beauté, de bonté et de solidarité. Un beau bébé qui avoisine les 500 pages ! (Bon, c’est de la Fantasy, les vrais fans ne sont pas choqués par la taille de ce genre de bouquins). Autant le premier roman a été conçu pour faire découvrir le personnage principal de la saga, autant celui-là saura mettre en avant la gent féminine pour nous rappeler que sans les femmes, nous ne sommes rien, nous les hommes ! 
PS : Pour info, j’ai divisé ma saga en cycle de deux livres et le roman qui sortira au printemps conclut ce premier diptyque.

Quels sont tes projets en cours ?

Actuellement, je suis sur plusieurs pistes de réflexion. Je travaille sur plusieurs projets d’écriture (SF et Steampunk). Je réfléchis également à créer ma propre maison d’édition avec un quatuor de proches.

Où trouves-tu l’inspiration ?

Cinéma principalement, même s’il m’arrive d’être attiré par une idée soulevée dans un livre ou un dessin réalisé pour promouvoir un univers. 

Quelle est ta séance d’écriture type ?

À l’idéal, le soir, tard, sans bruit, dans le silence où rien ne viendrait me déconcentrer. Le confinement a été une aubaine pour moi ! 

Quel est ton auteur préféré ? 

Ouh, question difficile. Je préfère en citer 3 : J.R.R. Tolkien (of course, ce génie), David Gemmell et Terry Goodkind qui vient de nous quitter…  

Quelle est ta citation ou ton expression favorite ? 

Par les dieux du nord ! 
On se refait pas !

As-tu d’autres passions ? 

Trop ! En réalité, je me modère sinon la place manquerait vite. Je suis un fan historique de Magic (le jeu de cartes à collectionner), de figurines et de foot ! Oui, je suis atypique, mais depuis que je suis petit je joue au foot, donc c’est ancré en moi !

Quelque chose à ajouter ?

Je tiens à remercier tous ceux qui s’appuient depuis que je me suis lancé. Votre soutien, que ce soit par votre présence, par vos remarques ou lors de ma campagne Ulule quand j’ai eu besoin de vous, est juste la plus belle des récompenses. 
Pour celles et ceux qui aimeraient embarquer avec moi dans l’aventure (on est tolérant, tout le monde est le bienvenu), je lance une seconde campagne Ulule en avril ou mai ! 
Merci.