Interview Michael Bielli

Interview Michael Bielli

Peux-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Michael Bielli, auteur en auto-édition depuis quasiment 3 ans sur la plateforme amazon KDP. Je suis le papa d’une saga de Fantasy qui se nomme MARDAAS, dont les deux premiers tomes sont disponibles à l’achat.

Quel est ton âge ? 

J’ai débloqué le niveau 27 de la Vie au mois de Juillet

Comment en es-tu venu à écrire ?

Le projet artistique que j’avais en tête pour ma saga Mardaas coûtait beaucoup trop cher. L’écriture, c’est gratuit et accessible. Je me suis dit que j’allais donc d’abord écrire l’histoire de bout en bout, avant de m’attaquer à des projets plus conséquents.

Peux-tu nous parler de ton dernier livre ?

Le tome 2 Mardaas est beaucoup plus sombre que le précédent. Il met en scène un vieux culte aboli qui refait surface après des centaines d’années pour reconstruire leur communauté et former une armée puissante, tout ça en prêtant allégeance aux fameux Immortels, dont Mardaas. Sauf que lui, après les événements du premier tome, n’est plus du tout le même. Il aura du mal à tenir son rôle de Seigneur Noir sans éveiller des soupçons.

En fait, ce tome 2 n’aurait jamais dû voir le jour, car sa fin était censée être celle de son prédécesseur. La fin du tome 1, telle qu’elle est écrite, aurait dû se poursuivre encore un peu pour arriver à celle qui est écrite dans le 2. Le problème, c’était que pour rendre cette fin crédible et plus impactante j’ai dû m’arrêter et terminer le 1 sur une espèce de cliffhanger. Et j’ai rajouté un tome entier pour arriver à cette fameuse fin, ce qui a donné ce tome 2. En gros, le tome 3 que je suis en train d’écrire aurait dû être le tome 2. Bordel, même moi je me suis perdu dans mes explications. Bon courage.

Quels sont tes projets en cours ?

Côté écriture, le tome 3 de Mardaas reste ma priorité absolue. En parallèle, je travaille sur mes réseaux sociaux pour gagner en visibilité et toucher des lecteurs. En ce moment, j’essaye de développer la chaine YouTube. Vu que je suis un ancien vidéaste, ça me démangeait de me lancer vraiment dans l’aventure YouTube. 

Où trouves-tu l’inspiration ?

Dans la musique principalement. Mais sinon, je m’inspire de tout ce qui est susceptible de mettre en avant mon histoire ! (un film, une scène, une image, une musique, une phrase, n’importe quoi)

Quelle est ta séance d’écriture type ?

J’ai pas vraiment de séance type. J’ouvre mon fichier word, et j’essaye d’écrire au moins une scène. Je suis très lent pour écrire, principalement parce que je veux prendre mon temps pour chaque scène. Je veux être sûr de faire le meilleur choix possible pour pouvoir mener mon histoire à bien.

Quel est ton auteur préféré ? 

David Gemmell ! C’est un peu mon mentor dans l’écriture, je me suis beaucoup inspiré de lui.

Quelle est ta citation ou ton expression favorite ? 

“Nom de dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d’enculé de ta mère” – Le Mérovingien dans Matrix Reloded

As-tu d’autres passions ? 

Je suis passionné par l’audiovisuel, surtout par les belles images. Les cameras, les lumières, les micros, je passe mon temps libre à regarder des reviews sur YouTube pour améliorer mon setup. J’adore ça. Et puis la scène, également. J’ai été artiste de scène pendant très longtemps avant de m’enfermer dans une pièce pour écrire.

Quelque chose à ajouter ?

Acheter un de mes livres, c’est m’acheter un paquet de pâtes pour que je puisse manger. Et j’aime énormément les pâtes. Surtout les coquillettes. Alors rendez moi riche en coquillettes. Merci.